Féminicides : le bracelet anti-rapprochement arrive dans le Tarn-et-Garonne

0
0
1
s2smodern

Tarn-et-Garonne Cet outil déjà utilisé en Espagne se généralise en France, un an après le Grenelle des Violences Conjugales. 

C'est officiel depuis ce mercredi 6 janvier : le bracelet anti-rapprochement est désormais opérationnel dans le Tarn-et-Garonne. Ce bracelet est destiné aux auteurs de violences conjugales mais aussi à ceux qui sont suspectés de passer à l’acte. L’objectif est de les maintenir à distance des victimes dans un périmètre précis de 0 à 10 kilomètres et de prévenir les secours en cas de besoin.

Trois féminicides en moins de 2 ans dans le Tarn-et-Garonne

Ce bracelet qui a déjà fait ses preuves en Espagne ressemble à un téléphone portable géolocalisé. L’auteur de violence ou le suspect devra le porter à la cheville ou au poignet après une condamnation ou sur décision d’un juge des affaires familiales. Les représentants de l'Etat, de la justice, des forces de l'ordre et les associations d'aides aux victimes étaient présents pour signer le lancement de ce bracelet.

Ecoutez le reportage de Johan Gesrel.

 

Chaque année 550 personnes sont prises en charges dans les commissariats et les gendarmeries du Tarn-et-Garonne par les coordinatrices de violences intrafamiliales. En deux ans, 3 féminicides ont été commis dans le département.

photo : les représentants de l'etat, de la justice et des forces de l'ordre devant le bracelet anti-rapprochement (crédit : Johan gesrel.)

 

  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

Pop-Rock-Hits & infos locales

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE