Les soignants de Decazeville s’inquiètent toujours de la survie de leur hôpital

0
0
1
s2smodern

Aveyron Un an après avoir obtenu des avancées de la part de l'ARS, ils attendent toujours que ces projets prennent forme.

Après une grève d’un mois en mai 2018, ils avaient trouvé des terrains d’entente avec l’ARS, l’Agence Régionale de Santé, pour maintenir l’hôpital à flot. Cela passait par différents projets mais aujourd’hui, ils ne voient pas grand-chose aboutir.

Maxime Gaillac, le secrétaire du syndicat CGT Santé du CH de Decazeville

Au delà de ces dossiers qu’ils espèrent voir enfin avancer, Ils demandent aussi à l’ARS d’aider à recruter des médecins notamment en gériatrie, en médecine polyvalente et aux urgences. En plus de cette attente, longue, les soignants souffrent au travail comme partout en France, à cause des effectifs à flux tendu. Le personnel est « sur la corde ».

Maxime Gaillac, le secrétaire du syndicat CGT Santé du CH de Decazeville passe un message d’alerte…

Les projets négociés en mai 2018 :

  • réfection de l’unité des soins continus dans le cadre du renforcement des urgences. C’est au point mort : le financement avait été validé par l’ARS mais les syndicats ne voient rien venir
  • mise en place de lits de soins palliatifs. Dossier sur le bureau de l’ARS mais pas de financement
  • développement des consultations externes en biologie médicale
  • réfection du service des suites de réadaptation.
  • Créé le .

TOTEM

Tous les tempos de la radio

La vie chez nous, on la partage ;-)

ARA TOTEM
BP 12 - 8 rue du Cros 12450 LA PRIMAUBE